Au fil des mots, les maux passent

Au fil des mots, les maux passent

Une poétesse d'antan

 

 

À la lumière de la bougie

Au crissement de la plume sur la feuille

Au crépitement des bûches qui s’endeuillent

L’encre se mélange à sa vie

 

Un châle sur les épaules

Ses boucles tombent en cascade

Et les larmes gouttent dans la gnôle

Qui la console par grande rasade

 

Ses doigts crispés rédigent des vers

- Inclinations pleines de velours -

Sur les tourments de ses amours

Eux qui ne vont que de travers

 

Poétesse d’un soir

Qui rêve plus que n’écrit

Demoiselle au désespoir

Qui pleure sur page en pleine nuit

 

 

Février 2015

 

@Au fil des mots, les maux passent



20/02/2015
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres