Au fil des mots, les maux passent

Au fil des mots, les maux passent

Haïkus libres n°8

 

 

Une saute d’humeur                                        

Envahit son bonheur                                        

Il trébuche d’horreur

 

                                      

 

Sur la route du sommeil

Parsemée de bûches sombres

Elle se perd et s’affole

 

 

 

Une valse avec lui                                            

Et l’odeur se diffuse                                       

Le parfum d’une envie   

 

                      

 

Mots qui filent sur papier

Songes qui fusent et sont notés

Magie de l’écrit a mon âme emportée

 

 

 

Suave image de douceur                                  

Dont le rêve a besoin                                       

Pour embellir la nuit   

 

                                    

 

Attente longue, Jeanne s’ennuie

Impatience de la tête et des pieds

Jeanne ne sait s’ennuyer…

 

 

 

Pour l’océan, je suis une goutte

Pour une goutte, je suis géant

Une goutte géante pleine de possibilités !

 

 

 

Une foule autour de moi

Seule dans ma bulle

Je fais le vide de tout émoi

 

 

 

Une mince tranche de pain                               

Pour unique repas                                           

En ce monde, il a faim     

 

                   

 

Des billes de caviar

Moncelées en un tas

Amuse-bouches d’un soir

 

 

 

Écœurement ou grand vide

Les foies du monde sont différents

Passant du rouge explosif au blanc le plus livide

 

 

 

@Au fil des mots, les maux passent

 

Février 2016



17/02/2016
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres