Au fil des mots, les maux passent

Au fil des mots, les maux passent

Une page, Une pensée / DarkAngel

Chronique à retrouver ici :

http://ivre.de.livre.chroniques.over-blog.com/2017/09/chronique-de-dark-angel-une-page-une-pensee.html



 

Une page, Une pensée, DarkAngel

 

Une page, une pensée…

Ce titre m’avait donné l’impression que j’allais ouvrir un recueil philosophique, un peu intellectuel, abordant des thèmes variés.

Je vous ôte tout de suite l’ambiguïté. Il est essentiellement question d’amour ici.

Amoureux d’amour, foncez !

 

Vous découvrirez d’abord une très jolie couverture dans les tons blancs, gris et noirs.

Vous lirez ensuite le nom de la poète, DarkAngel. Le recueil est vraiment à l’image du pseudo choisi, en tout cas pour son côté sombre. Très triste, mélancolique et souvent larmoyante, Angel essaie néanmoins parfois de déployer ses ailes d’ange pour se persuader de rester optimiste. Mais sa tentative est mince et sa quête ne semble pas atteinte.

Elle nous raconte ses tracas et les douleurs que tout un chacun vit au quotidien (le deuil, les ruptures, les déceptions, le burn-out, etc.).

Angel écrit pour se soigner et ça se ressent ! Elle nous évoque principalement ses histoires de cœur à elle et nous balade au fil de ses émotions intimes. C’est très personnel, très brut et très simple, parfois trop ! le côté « brut » casse malheureusement le rythme que l’on désire trouver lorsque l’on lit de la poésie en vers et en rimes.

 

Concernant le style, il est très moderne et actuel et plaira surtout aux non-initiés en poésie, ceux particulièrement qui n’aiment pas les classiques contemplatifs de la nature.

Les textes sont très faciles à lire. Le vocabulaire n’est pas spécialement poétique, il est élémentaire et compréhensible. Le recueil est très court et se lit très vite.

 

Ce que l’on aimerait :

-        On aimerait moins de fautes d’orthographe ;

-        On aimerait un rythme plus travaillé et un vocabulaire enrichi ;

-        On aimerait que l’auteure s’extériorise un peu en nous racontant sa perception des gens, la vie en général… On aimerait en fait qu’elle utilise moins le « je » et qu’elle arrive à transposer ses propres mots sur d’autres sujets (il, elle, vous, Jeanne, Henri, …, mais tout en parlant d’elle). Ça apporterait de la puissance aux textes et permettrait aux lecteurs de s’identifier plus facilement, avec empathie.

 

Ce que l’on aime :

-        Le pseudo de la poète ; la présentation classique et simple des textes ;

-        Le texte « Idées noires », a priori autobiographique, sur la dépression. Il est triste mais très beau !!! Vous pourrez facilement vous identifier ou identifier une personne de votre entourage.

 

En conclusion, on a hâte de lire le prochain recueil et d’y découvrir une poète ayant réussi à dépasser ses inquiétudes sur le monde et à accepter ses déceptions. On l’espère joyeuse (même dans le sombre, c’est possible) et ouverte vers le monde extérieur !

 

Bonne continuation à DarkAngel et merci à elle de nous avoir fait découvrir son univers. À suivre, talent prometteur…

 

 

Sophie G.



27/09/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres