Au fil des mots, les maux passent

Au fil des mots, les maux passent

Le chien de la rue de Longchamp

 

 

En ce beau jour de Printemps, rions un peu ;-)

 

 

Vous avez déjà marché

Rue de Longchamp ?

Paris 16ème très huppé

Paris la classe et l’ornement

 

Sauter plutôt, je devrais dire

Je vous préviens, je vais médire

Mais y’a tell’ment de crottes de chiens

Qu’on ne peut guère aller serein

 

Moi qui pensais que l’toutou riche

Nourri aux fibres et aux pruneaux

Se vidait plus que le caniche

Gavé d’croquettes à Porte Maillot

 

Le chien de la rue de Longchamp

Ne crotte pas plus que ses copains

Son maître par contre est plus feignant

Et snobe la chose avec dédain

 

C’est vrai quoi ! Enfin !

Une crotte, ça pue, ça glisse

Ça giclerait entre ses mains

Et salirait sa belle pelisse

 

Mieux vaut qu’une belle chaussure l’écrase

Ça fait tourner l’économie

Lorsque le passant la remplace

D’une nouvelle paire propre et jolie

 

Amis canins, je vous conseille

De faire plutôt dans les godasses

De vos « parents » bien dégueulasses

Eux qui ne manquent pas d’oseille

 

Quel beau prétexte pour acheter

(De belles chaussures)

Une pièce de luxe pour déféquer…

 

 

Avril 2015

 

@Au fil des mots, les maux passent



16/04/2015
9 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres